Vini bourgogne 01

Soirée Bourgogne à la Cave Vinimarché de Pessac du 19 avril 2013

23 avril 2013

La cave Vinimarché de Pessac, dont ce blog témoigne qu’elle est appréciée, a organisé une soirée Bourgogne. L’accueil, comme chaque fois, est particulièrement cordial. Régis Deltil, le boss, a invité Christophe Tupinier, rédacteur en chef de la Revue Bourgogne Aujourd’hui.

Sa présence est justifiée par le caractère en partie pédagogique de la manifestation visant à faire découvrir l’univers des vins de Bourgogne. La quarantaine de participants comportait plus ou moins de néophytes, et néanmoins quelques érudits. Christophe Tupinier se lance dans un exposé comportant 5 parties n’omettant aucune information historique essentielle à la compréhension de ce que sont les vins de Bourgogne aujourd’hui :

-          Les appellations, en illustrant son propos par quelques cartes disposées dans la pièce

-          Les cépages : notamment le Chardonnay et l’Aligoté pour les vins blancs, le Pinot Noir et le Gamay (pour la partie beaujolais) pour les vins rouges.

-          Les terroirs, les lieux-dits, les nombreux villages (Pommard, Meursault, etc.)

-          Les quatre niveaux de classement (grand cru, 1er cru, village, générique)

-          La géologie

Christophe Tupinier commente également la distribution des vins bourguignons ainsi que l’effet millésime, moins impacté par l’absence d’opération primeur, mais les conditions climatiques influencent tout autant la qualité des vins. La date des vendanges peut assez largement différer d’une année sur l’autre (ex : en 2007 fin août, en 2008 fin septembre voire début octobre).

Vini bourgogne 02 Vini bourgogne 03 Vini bourgogne 04

La dégustation propose 3 rouges et 3 blancs. Je n’en dirai que quelques mots, guère plus, insuffisamment connaisseurs des vins de Bourgogne.

Vini bourgogne 05 Vini bourgogne 06 Vini bourgogne 07

Le Pommard provient du Domaine Lejeune. Les 3 Follots (du nom du lieu-dit) 2010 sont vinifiés avec la rafle. Le vin est frais, un peu sec, il nécessite une garde de 3 à 4 ans, pour que la complexité compense un vin qui pourrait paraître un peu maigre aujourd’hui bien que certains interpréteront plutôt cela comme un vin au fruit fin et délicat. Le Gevrey-Chambertin  provient du Domaine des Tilleuls, Philippe Livera. Ce 2008 offre un nez plus expressif, un peu fumé et une bouche agréablement épicée. Si une petite garde lui apportera, il s’offre mieux au palais que le vin précédent. Le Morey-Saint-Denis, « En la rue de Vergy » du Domaine Bruno Clair est du millésime 2007. Le nez est aromatique, j’aime beaucoup. En bouche, le vin me semble mieux structuré, équilibré. C’est long et c’est bon.

Vini bourgogne 08 Vini bourgogne 09 Vini bourgogne 10

Le premier blanc est un Chablis 1er cru du Domaine Nathalie et Gilles Fèvre, 2011, Fourchaume. Il est vif et offre un peu de gras. De la matière, un beau fruité et une belle longueur.  C’est déjà plaisant et sans doute beaucoup plus dans quelques années. Le Meursault, Domaine Albert Grivault présente un beau potentiel, c’est-à-dire que quelques années de garde lui seront, aussi, profitables. Le Pouilly Fuissé Ame Forest 2010 offre un nez très aromatique, une belle structure, de la matière et de la fraîcheur. En bouche, les arômes de fruits jaunes et blancs sont plaisants. C’est bon aujourd’hui, et sans doute encore mieux demain. A 21,70 euros, c’est le coup de cœur de la soirée.

P1100810

Une belle soirée où, cette fois, une participation était demandée. Franck Dubourdieu a animé la manifestation en interrogeant Christophe Tupinier.  Guy Vatus, grand amateur de Bourgogne devant Mona, a placé quelques mots dont il a le secret. Pour être informé de ce type d’opération, il suffit d’envoyer un mail à contact@passionvins.com

 

 

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.