Breton 2

Rencontre avec Pierre Breton, Bourgueil, Chinon, Vouvray, 24 avril 2012

24 avril 2012

Monsieur Breton nous accueille, sur le domaine éponyme à Restigné, pour nous faire découvrir une gamme de crus très intéressante, bio. Le site fait une belle part à l’Art et à un goût de l’esthétisme qu’on retrouve dans le travail des vignerons locaux.

Breton 3

 

otre hôte semblait pressé, une délégation de clients étrangers suivant notre visite, ce dont nous avons peut-être profité car nous avons pu gouter 9 crus débouchés devant nous pour l’occasion. Mais cet apparent affairement n’a rien enlevé à l’attention qui nous a été portée et à la précision des explications liant les terroirs aux vins dégustés. En effet, l’origine de chaque cru est rappelée grâce à une carte géologique et Pierre Breton donne ainsi du relief à sa production.

Breton 01

Ce relief est bien servi par les valeurs de l’agriculture biologique que le domaine porte fièrement d’autant plus qu’il est en la matière expérimenté. Le site web du domaine parle de philosophie pour traduire celle-ci ainsi : « Culture biologique et biodynamique ; Pas d’engrais chimique ; Pas de désherbants ; Pas de traitements des raisins avec des produits systémiques (qui contaminent toute la plante) ; Rendements limités ; Récoltes manuelles ; Vinification par les levures indigènes naturelles ; Vins non filtrés ; Sulfitage faible ou nul ; Savoir-faire et création d’un artisan ».

La gamme de vin se décline en trois cuvées.
Les vins de soif : Avis de vin fort, La Dilettante (en vin sec ou à bulles), Nuit d’Ivresse
Les vins classiques : Trinch !, Les Galichets, Beaumont
Les vins de terroir : Clos Sénéchal, Les Perrières, St Louans

Breton 4

La dégustation, dans une cave dont l’aménagement trahit les bons moments devant y être vécus, commence avec l’Avis de Vin Fort 2011, un clairet frais et de bonne longueur, vraiment très agréable (10 euros).

Breton 5

Nous poursuivons avec La Dilettante 2011, un Bourgueil en macération carbonique ; à nouveau c’est frais, pas trop de matière mais c’est élégant ; effectivement, comme le précédent, un vin de soif (12 euros).

Breton 6

Le Franc de Pied 2010, comme son nom l’indique, n’a pas de porte greffe. Un peu plus de corps, toujours frais et élégant, une note de minéralité un peu marquée en finale (12 euros).

Breton 7

Les Galichets 2010, toujours en Bourgueil, vignes plus âgées et terroir de graviers ; un vin plus classique avec un fruit toujours bien présent, plus de matière, une minéralité plus douce en finale. Je préfère. Un vin droit, bien équilibré, toujours de l’élégance, c’est bon (12 euros).

Breton 8

Avec le Clos Sénéchal 2010, Bourgueil, on passe à la gamme des vins de terroir. Ce dernier est argilo-calcaire. Il livre toujours un beau fruit, de l’équilibre et de l’élégance ; je sais déjà avec qui déguster celui-ci (16 euros).
Nuit d’ivresse offre un joli nez. Absence totale de soufre. Un peu plus corsé (14 euros).
Les Perrières est un Bourgueil tiré de vielles vignes sur sol argilo-silicieux. Ce cru est présenté, par la petite fiche qui nous a été remise, comme le fleuron des vins du domaine. On est d’accord. La bouteille venant d’être ouverte, un carafage servirait à l’évidence ce cru qui livre néanmoins son beau potentiel (je sens qu’il va beaucoup me plaire). A garder (18 euros).
Mon coup de cœur est pour le Vouvray blanc sec La Dilettante Classique, cru dont s’occupe Catherine Breton, épouse de Pierre. Nez, bouche et longueur sont droits, précis. A déguster à nouveau très vite pour faire une petite fiche, très bon (12 euros).

L’ensemble de la gamme présente une belle élégance (le mot a été d’ailleurs utilisé à plusieurs reprises dans ce post) et immiscez-vous dans un groupe pour visiter ce domaine incontournable lors de votre escapade dans la Région. Bref, des crus de Loire à encaver.

SARL Catherine et Pierre Breton
8 rue du Peu Muleau
37140 Restigné
Tél: 02 47 97 30 41

Le site http://www.domainebreton.net/web/index.php

 

 

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.