PO Lalande 2011 15

Portes Ouvertes Lalande de Pomerol 9 et 10 avril 2011

15 avril 2011

Ayant créé le blog en avril 2012, je commence par y placer mes notes antérieures.

Visite le samedi de 10h30 à 14h, le lendemain dès le milieu d’après-midi.

Très bon accueil au Château Haut Surget. 2010 prometteur, mais évidemment toujours un peu flatteur parce que non encore élevé et laissant la place au fruit alors que le 2009 souffre d’une mise en bouteille récente. Pomerol est correct mais ce n’est pas ce que je cherche ; le Saint-Emilion est un peu trop boisé. Cuve béton.

PO Lalande 2011 01 PO Lalande 2011 02 PO Lalande 2011 03

Accueil exceptionnel par Jean Paul Garde au Domaine du Grand Ormeau (ne pas confondre avec château Grand Ormeau). Le fils de Jean-Paul Garde devrait reprendre avec une jeune associée au tempérament d’entrepreneur. La dégustation aux cuves des deux cabernets et du merlot montre, une fois de plus, que le 2010 a un potentiel peut-être supérieur au 2009, ce que confirme la dégustation des primeurs (avec toutes les précautions qu’il convient de prendre sur une telle dégustation, souvent décriée par certains spécialistes). Mais le 2009 est également très bien (dispo en mai). La cuvée Fleurs des Ormes bénéficie du raisin des plus vieilles vignes.
Son pomerol, La Truffe, est bien. Le qualificatif de vin féminin est à propos, ce qui veut parfois, pour certains, dire un relatif manque de puissance, mais il faut dire qu’il a été gouté après le Grand Ormeau et Fleur des Ormes, plus puissants.
Le fils de JP Garde exploite un domaine en Lalande que j’ai trouvé très prometteur : Château Machesseau.

PO Lalande 2011 14

Pour ceux qui aimeraient visiter accompagnés d’un type en symbiose avec sa terre, pédagogue et généreux, il faut leur conseiller de visiter « Grand Ormeau ». Il m’a prêté la bande dessinée sur Parker de Simmat et Bercovici, dédicacée par les auteurs. Sympa. Je lui ai rapporté le lendemain.

Il m’a aussi confié un échantillon de primeur de son Lalande et un autre de son Pomerol. Ils ont été goutés le lendemain avec Gérard qui les a appréciés. Il me rejoint pour une préférence sur le Grand Ormeau.
Les prix sont corrects, 11,50 euros pour le Grand Ormeau, 12,50 pour Fleur des Ormes, fait à partir du raisin des vignes les plus anciennes du domaine.

Jean-Paul Garde m’a fait gouter des échantillons du Château La Nauze avec qui il a échangé durant les journées de dégustation des primeurs pour les profesionnels. Il s’agit d’un Côtes de Castillon, qui fait trois cuvées dont le Premium et l’Identité ; très bien pour prix tout doux, surtout en primeur 2010 (4,90ttc pour le premium au lieu de 7,50 et 8,5 au lieu de 13,50 pour l’Identité). En juin/juillet le 2009 sera disponible, j’irai (accompagné de quelques amis amateur) le gouter et je déposerai la commande de primeur.

PO Lalande 2011 04 PO Lalande 2011 05
Château Tournefeuille. Une déception puisque le prospectus annonce la dégustation de vieux millésimes que le visiteur ne trouvera pas. L’excuse donnée est que l’année précédente, cette annonce a frustré des consommateurs intéressés pour acheter ces millésimes alors que les stocks ne le permettaient pas.
Vin intéressant, mais surtout sur le 2009 ; 2007 et 2008 n’ont pas produit d’émotion. Leur second, Rosalcy, en 2009 est bien, mais à 12,90, on l’aurait préféré mieux positionné (sous les 10 euros). Le premier vin flirte avec les 18 euros
En 2012, si PO, j’irai gouter le 2009.
A noter que le site est très joli (ci-dessous). Une maison, certes grande mais à taille humaine. Un plateau en hauteur avec une superbe vue. Chambre d’hôtes à conseiller.

PO Lalande 2011 06 PO Lalande 2011 07 PO Lalande 2011 08 PO Lalande 2011 09

PO Lalande 2011 10 PO Lalande 2011 11

Alors que je repartais, déçu de ne pas avoir pu gouter quelques millésimes plsu anciens, on me propose de participer à un petit jeu. Trois vins à déguster à l’aveugle, avec l’objectif de reconnaître 2 des cinq vins dégustés précédemment, et de trouver l’intrus. Tournefeuille fait en dernier après 3 autres châteaux la difficulté, papilles saturées, était accrue. Résultat : une bouteille gagnée ! Ok, là je « crane » un peu…
Château Siaurac fait le dimanche. C’est bien, peut-être un peu cher au château en rapport q/p, dès le Lalande (17 euros), mais notamment sur le Pomerol (Vray Croix de Gay ; 58 euros le 2006, 50 le 2007, 42 le 2010 en primeur ; c’est bon, mais en rapport q/p c’est selon moi trop cher). Plaisir de Siaurac, second du Lalande, est à boire de suite avec les potes autour d’une grillade. 2008 très agréable.
A voir le prix en FAV pour les jeunes millésimes (je crois qu’on l’y voit), ou en primeur (trouvé, et pris, chez Audy). Le primeur 2010 du Saint Emilion grand cru classé (Le Prieuré) est Tbien (29 HT au château lors des PO). Un atelier de calligraphie a bien plu à mon épouse, autant que la superbe demeure.

PO Lalande 2011 15 PO Lalande 2011 12 PO Lalande 2011 13

Le dimanche, avant Siaurac, nous nous sommes arrêtés à La Croix Taillefer pour gouter le Château Vieux Rivière. Travail en bio. Mon épouse a écoutée une poète…

 

 

 

 

 

 

 

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.