01 Sauternes

Portes ouvertes des Châteaux en appellation Barsac Sauternes, 10 et 11 novembre 2012

15 novembre 2012

Les week-ends sont en ce moment trop chargés pour que les escapadœnophiles soient étayés de propos denses. Lors des portes ouvertes dans le sauternais, l’agenda n’a autorisé qu’une petite demi-journée de plaisir dans ses vignes. C’est donc un compte-rendu express qui est livré, bien plus court que la précédente édition (ici), le propos étant amputé par une disponibilité moindre.

PO Sauternes 2012 01 PO Sauternes 2012 02 PO Sauternes 2012 03

Le Château Climens (ci-dessus) est sur la commune de Barsac. L’histoire de ce premier grand cru classé de Sauternes remonte à 5 siècles. Il est désormais dans les mains des Lurton (voir le portrait de famille sur le sitehttp://lurton.com). Lucien l’a l’acquis en 1970, Bérénice Lurton-Thomas le dirige aujourd’hui. La dégustation propose les Cyprès de Climens et Château Climens. Le nez du Cyprès est plus immédiatement flatteur mais lorsqu’on passe au Climens, alors qu’au premier nez Les Cyprès ont tendance à écraser la finesse du grand vin, quelques instants plus tard on sent ne plus être dans le même registre, mais j’ai toutefois été un peu surpris par une longueur relative, mais la bouteille venait d’être débouchée.

PO Sauternes 2012 04 PO Sauternes 2012 05 PO Sauternes 2012 06

Au Château Guiraud, j’ai à peu de chose près le même sentiment avec les 2008 servis (Petit Guiraud et Château Guiraud), notamment de gouter le second vin avant le premier qui nécessite sans doute une garde ou d’être gouter prioritairement. C’est-à-dire un second vin plus immédiatement disponible et ayant une tendance à écraser un peu la dégustation du premier vin ensuite. Lors de la prochaine édition, j’oublie les seconds pour ne déguster que les premiers. Il faut dire, à nouveau, que je reçois quelques centilitres d’une bouteille débouchée devant moi.

PO Sauternes 2012 07 PO Sauternes 2012 08 PO Sauternes 2012 09 PO Sauternes 2012 10 PO Sauternes 2012 11

Il m’est irrésistible de faire un arrêt au Château Doisy Daëne puisqu’il m’a réconcilié avec les liquoreux. Le blanc sec 2007 offre un nez remarquable, la bouche le sera toutefois moins. En liquoreux, le Cantegril 2009, le Doisy Daëne 2009 et le Doisy Daëne 1991 confirment que je prends beaucoup de plaisir avec les crus ici produit (surtout le Doisy). Je reste fan.

PO Sauternes 2012 12

Suite à la dégustation des 2009 l’an dernier, un plaisir réitéré au Château Haut-Bergeron (ci-dessus) avec les 2010. La possibilité d’acheter des demoiselles et des bouteilles de 50cl est appréciée (à suggérer à Doisy Daëne). Le rapport qualité prix est bon.

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.