PO Sauternes 2011 13

Portes Ouvertes des Châteaux Barsac Sauternes – du 11 au 13 novembre 2011

16 novembre 2011

Une nouvelle fois la météo est propice. C’est heureux. Jean et Gérard sont de la partie, le 11 novembre, pour visiter les territoires de Sauternes, Barsac, Bommes, Preignac et Fargues. Pour simplifier le propos, je parlerai ici, de façon générique, de Sauternes. Nous partons vers 12h30 pour être à 13h30 à Barsac.

Je tenais à commencer par la visite de Doisy Daëne, deuxième cru classé. Monsieur Nazaris guide la visite de cette propriété offrant un beau point de vue sur le plateau de Barsac. Il propose à la dégustation Doisy Daëne Bordeaux sec 2009, puis les Sauternes château Cantegril 2008, Doisy Daëne Sauternes 2008 et Doisy Daëne 1991. Nous n’étions pas venus pour le sec (100% Sauvignon), mais il est de belle facture. On reconnait, me semble-t-il, la patte de Denis Dubourdieu car, connaissant le Clos Floridène, je ne suis pas surpris par la dégustation du Bordeaux blanc, tout aussi fin et pur, avec ce qu’il faut de gras (15 euros).

PO Sauternes 2011 01 PO Sauternes 2011 02

PO Sauternes 2011 03 PO Sauternes 2011 04

 

Passons aux Sauternes. Le Cantegril bénéficie des mêmes soins que le Doisy Daëne mais le terroir est différent bien que quelques centaines de mètres séparent la terre nourricière des deux crus. Le Cantegril est un assemblage de 95% Semillon et de 5% Sauvignon provenant d’un sol sableux et argileux sur le plateau du Haut-Barsac. C’est la première fois que je le goute et, à nouveau, il me semble reconnaître le style de la maison, si je puis dire. C’est très agréable et à 18 euros la bouteille de 75cl c’est un excellent rapport qualité prix (sentiment partagé par nous trois, nous ne repartirons pas les mains vides et le coffre se remplit…). Le passage au Doisy Daëne 2008 (34 euros), également 95% Semillon et 5% Sauvignon, montre le rôle du sol. C’est étonnant et si on nous affirme que le soin est le même, le Doisy Daëne est clairement un niveau au dessus. Au nez, en bouche, une complexité des arômes et une finesse dans un style toujours pur témoignent d’une grande maîtrise et confirme mon goût pour le style Dubourdieu. Le millésime 1991 (46 euros) voit son âge évidemment trahit par sa robe. L’harmonie est à nouveau présente dans cet adolescent de 10 ans. Tous ces vins remplissent la bouche de fruit, les arômes sont respectés car ce n’est jamais agressif grâce à une sucrosité dosé (138g/l). C’est le Doisy Daëne qui m’a ramené vers les Sauternes avec lesquels j’entretenais une relation discutée. Le 2009 acheté en FAV Leclerc m’a ravi.

PO Sauternes 2011 05 PO Sauternes 2011 06

L’arrêt suivant est pour le Clos Haut-Peyraguey (ci-dessous).

PO Sauternes 2011 07 PO Sauternes 2011 08 PO Sauternes 2011 09

Nous y passons peu de temps. Guère plus de temps à Rabaud Promis (ci-dessous). La salle de dégustation prévoit quelques toasts. On y achète des cannelés.

PO Sauternes 2011 10

Deuxième émotion nous attend au Château Sigalas Rabaud (photos ci-dessous), où le maître des lieux, le marquis de Lambert des Granges, fils de Marie Antoinette de Lambert des Granges, elle-même arrière petite fille de Henri de Sigalas ayant acheté le Château Rabaud en 1863. C’est l’une des plus belles visites à laquelle j’ai pu assister car elle était empreinte, vous l’avez compris, d’histoire d’une famille, de passion pour le cru travaillé et d’une dégustation à la barrique qui valait le détour. Le millésime 2010 y travaille, de façon déjà remarquable grâce à un raisin ayant bénéficié d’un climat et d’un soin à la hauteur de ce qu’on peut attendre de ce premier cru classé. C’est très bon, le 2010 sera au dessus du 2008 versé à la dégustation. Ce dernier est néanmoins digne du cru, riche, frais et élégant. Jean est conquis.

PO Sauternes 2011 11 PO Sauternes 2011 15

PO Sauternes 2011 16 PO Sauternes 2011 17

En route pour la maison des vins de Sauternes (ci-dessous). Nous y dégustons plusieurs crus en commençant par le vin fait par la maison (à 12,50 euros, on ne peut espérer un miracle). Nous goutons Château Lamothe Guignard 2002 et, sur suggestion de Gérard, Haut-Bergeron 2008 (une de chaque dans le coffre…).
Le premier, atypique, est intéressant pour un prix raisonnable. Le second me plait davantage ; cela donne envie d’aller sur le lieu mais il nous reste à voir LTB.

PO Sauternes 2011 14

Nous décidons en effet de terminer cette belle journée par Château La Tour Blanche. Nous voici sur le lieu d’une école préparant jusqu’au BTS de futurs jeunes professionnels de la vigne et du vin. A la dégustation le premier (2007) et le second (Les Charmilles de tour Blanche). Plusieurs millésimes à la vente, en 75cl ou 37,5cl. Quelques demoiselles rentreront avec nous même si mes coups de cœur sont pour Doisy Daëne et Sigalas Rabaud. Il faut aussi dire que les papilles commencent à saturer.

PO Sauternes 2011 18 PO Sauternes 2011 20 PO Sauternes 2011 21 PO Sauternes 2011 22

PO Sauternes 2011 19

Comment ne pas céder et ne pas retourner, le dimanche 13, dans ce pays. Mon épouse est motivée pour m’accompagner, toujours prête pour découvrir de nouveaux lieux. Je voulais faire une halte au Clos Dady, conseillé par Fred (à qui j’ai pensé lors de cette escapade, connaissant son péché mignon pour les liquoreux). Pourtant présent sur le programme, la grille est fermée et on m’annonce que le château aurait été vendu. A suivre… Direction Château Haut-Bergeron (ci-dessous), dégusté le 11 novembre à la Maison des vins de Sauternes. Un parcours libre nous guide, au sein de ce site très bien tenu, jusqu’à la dégustation. Le sec est également à la dégustation, et plusieurs millésimes du Sauternes. Les millésimes proposés à la dégustation sont tous agréables, mais le 2009 est à mon sens un cran au dessus. Il remplit avec plus de délicatesse la bouche, ce n’est pas du qu’à son jeune âge, et gagne en longueur. Constatant que le porte-monnaie a, à nouveau, quelque peu fondu durant ces PO, je reste raisonnable : deux flacons de 50cl (17,50 euros) et deux flacons de 37,50cl (13,50). Bon rapport q/p, et mon épouse, apprécie, elle qui ne boit pas de vin. Cela me donne une idée…

PO Sauternes 2011 23 PO Sauternes 2011 25  PO Sauternes 2011 24 PO Sauternes 2011 26

Un petit passage par Château Closiot, qui aurait, à l’aveugle m’a-t-on dit, rivalisé avec les (le..) plus grands, cela intrigue et motive une visite. Evidemment, pour comparer, il faudrait avoir Yquem en référence, mais je n’ai jamais eu le plaisir de le gouter.

PO Sauternes 2011 27 PO Sauternes 2011 28

Un autre et beau passage par Bastor-Lamontagne`;

PO Sauternes 2011 29

La petite idée mentionnée plus haut est de repasser par Doisy Daëne car, pour verser dans le registre personnel, je vous ai confessé que mon épouse ne boit pas de vin. Suite à l’effort qu’elle a fait au Château Haut-Bergeron, et puisqu’elle a apprécié, je suis curieux de la placer face au Doisy Daëne où on me reconnait et où l’accueil est au moins aussi bon que l’excellent premier. Bingo ! … Nous partagerons donc en couple quelques flacons de ce cru.

 

 

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.