PO Saint Emilion 2013 01

Portes Ouvertes des Châteaux, appellation Saint-Emilion et périphériques, 4 et 5 mai 2013

8 mai 2013

Le Week-end des portes ouvertes des châteaux de Saint-Emilion a tenu ses promesses.

Outre une météo parfaite :
- De nombreuses propriétés étaient ouvertes. Certes, l’amateur aimerait voir les crus prestigieux participer de temps à autres, car ils sont très peu à jouer le jeu. Il ne s’agit pas de réclamer leur participation systématique, c’est-à-dire chaque année, mais une rencontre occasionnelle serait un témoignage d’empathie apprécié par des consommateurs autochtones trop délaissés…
- Les propriétaires des châteaux ouverts sont généralement présents et accessibles, parfois prolixes. La bonne ambiance n’est pas rare.
- Le village et son environnement sont toujours extraordinairement beaux, et les escapadoenophiles ayant été jusqu’aux appellations Puisseguin et Lussac ont pu découvrir une magnifique campagne. Ces paysages m’émerveillent, vraiment, et la lassitude en ce domaine n’est pas prête de pointer.

Il manque encore un effort au niveau des tarifs, ces portes ouvertes devant être une occasion de ne pas être plus cher que les prix trouvés en grande surface. Je le plaide souvent, et de façon persistante.

Comme habituellement, ce compte-rendu n’est pas une fiche de dégustation, il livre juste une première impression. Comme il me faut confesser avoir un agenda serré en ce moment, je ne prends pas le temps de commenter chaque vin, et ne sont retenues que certaines propriétés.

PO Saint Emilion 2013 02 PO Saint Emilion 2013 03

Le Château de Môle, en appellation Puisseguin Saint-Emilion, était attendu… le millésime 2009 avait été un des coups de cœur de la précédente édition. L’accueil est toujours parfait et le site très agréable. Le millésime 2010 est bon. Ce n’est pas le coup de cœur de l’année dernière, mais il est de belle facture. Il offre une puissance maîtrisée, mais l’élevage doit se fondre car le fruit est un peu couvert. Si la matière est prometteuse, son attaque n’a pas la suavité du 2009. Bref, un vin de garde, qui passe à peine la barre des 15 euros lorsqu’on l’achète à la propriété. Nous y avons croisé un couple de russes, ce qui a donné l’occasion à mon pote Gérard de réviser sa maîtrise de cette langue.

PO Saint Emilion 2013 05 PO Saint Emilion 2013 06

Alors qu’il vient d’être promu Premier Grand Cru Classé, Château Valandraud est à nouveau ouvert. Un bel exemple, sous entendu à suivre. L’accueil reste excellent. Les propriétaires, Murielle Andraut et Jean-Luc Thunevin, sont présents, accessibles, pour recevoir remarquablement les visiteurs. Rien de surprenant, les précédentes éditions en avaient déjà été le témoignage (ici, et ici). La promotion évoquée n’a apparemment rien changé sur ce plan et l’accessibilité des propriétaires est un emblème de ce cru. La vue plongeante (ci-dessous) est celle dont profitent les locataires des chambres d’hôtes du lieu.

PO Saint Emilion 2013 07 PO Saint Emilion 2013 08 PO Saint Emilion 2013 09

Le vin blanc Virginie de Valandraud 2010 offre un nez superbe, une entrée en bouche d’une souplesse très agréable et une sortie ouvrant sur une longueur consacrant ce qu’on aime en finale. J’aime beaucoup ce vin hétérodoxe en contexte bordelais. Le vin blanc est choyé par Murielle Andraud, il lui rend bien cette générosité. Que c’est bon, un coup de coeur. coeur

Les autres vins dégustés sont Bad Boy 20083 de Valandraud 2010Virginie de Valandraud 2009 et Château Valandraud 2004. On remarque avec plaisir que même le, désormais, premier grand cru classé (certes à partir du millésime 2012) est proposé à la dégustation. Joli ! J’ai eu l’occasion de gouter le primeur 2012. Il révèle un fruit qualitatif dont la sucrosité gustative et la richesse aromatique annoncent une réussite. Le dégustateur professionnel avec qui j’ai partagé ce moment n’était pas sur la réserve pour le formuler. Et pourtant, il faut constater une baisse de prix significative, comme les spécialistes le demandent pour les vins de ce millésime (ex : chez Dubecq, le primeur 2011 est à 190 euros environ la bouteille pour le particulier, le 2012 est à 102). Décidemment, Jean-Luc Thunevin déploie des stratégies singulières. Alors que son cru accède à la cour des très grands, il n’hésite pas à ajuster ses prix en considérant l’effet millésime.
N’hésitez pas à vous faire raconter l’histoire des vins de garage par Jean-Luc Thunevin ; il est l’initiateur de ce mouvement. Le couple Thunevin a, à l’époque, bousculé l’establishment, autant par la conception de ses vins en combinant des méthodes décriées à l’époque, adoptées par beaucoup aujourd’hui, que par une lucidité et un franc-parler déconcertant. Je vous en conterai plus tantôt.

PO Saint Emilion 2013 11

PO Saint Emilion 2013 12 PO Saint Emilion 2013 13 PO Saint Emilion 2013 14 PO Saint Emilion 2013 15

C’est la première fois que je foule les terres du Château de Pressac, Grand Cru Classé de Saint-Emilion. Ce site historique a vu la signature de la reddition mettant fin à la guerre de 100 ans. Le « L » emmurant le château (photo du centre ci-dessus) date du XVIeme siècle. Le Château a été reconstruit en 1860.

PO Saint Emilion 2013 16 PO Saint Emilion 2013 17 PO Saint Emilion 2013 18

La vue est tout simplement superbe, ce qui rend ce lieu incontournable pour une escapadoenophile.

PO Saint Emilion 2013 19

La photo ci-dessus, prise sur le site web de la propriété, montre les paliers entourant le Château. Il nous est expliqué que ces terrasses correspondent à trois terroirs différents.
Jean-François et Dominique Quenin ont repris la propriété en 1997 (c’est une reconversion, Jean-François Quenin a été dirigeant dans le groupe Darty). Un énorme travail les attendait. 40% de la vigne ont été immédiatement replantés ; sachant que la superficie est de 36 hectares, il y a eu du taff…

PO Saint Emilion 2013 20 PO Saint Emilion 2013 25 PO Saint Emilion 2013 26 PO Saint Emilion 2013 45

Jean-François Quenin nous a rejoint lors de la dégustation du Château de Pressac 2007 puis du millésime 2010. Les œnologues conseils consultés sont Hubert de Bouärd de Laforest et Alain Reynaud, ce qui doit être singulier à ce cru. Le millésime 2010 offre une certaine puissance, une matière plutôt dense pour un vin classique, mais qui n’est pas d’un autre âge et saura flatter les palais d’aujourd’hui. La structure est jolie, la finale assez longue. Un beau vin. Cela me plait. Avec le classement de 2012, l’étiquette a été revue, avec bonheur ; elle a la classe d’un classé. Nous passons une petite heure à discuter avec le propriétaire. Un beau moment. Un petit mot pour Sarah, jeune femme ayant très bien conduit la visite, pas trop de choses, pas trop peu.

PO Saint Emilion 2013 21 PO Saint Emilion 2013 22  PO Saint Emilion 2013 23 PO Saint Emilion 2013 24

Au Château Carteau Côtes Daugay je retrouve Anne-Marie et Catherine alors que leur père, Jacques Bertrand, est occupé par une visite. Le petit tour des lieux déjà connus dévoilent trois barriques originales non repérées l’année dernière et une presse également nouvelle. S’agissant des barriques, elles sont arrivées à l’occasion des 50 années de carrière de Jacques Bertrand ; elles servent une petite expérience dont j’aurai, je le souhaite, l’occasion de vous parler prochainement. Trois vins sont proposés à la dégustation : Château Carteau – Côtes Daugay 2010 ; Château Franc Pipeau 2009 ; Château Vieux Lescours 2010 (second vin du château Carteau, destiné à devenir un premier vin prochainement, les jeunes vignes de ce cru accédant à la maturité afférente). Château Carteau est d’une robe sombre, le nez offre de beaux arômes. Il est légèrement marqué mais d’un bois qui ne dérange absolument pas, ce que confirmera la bouche. Le vin est structuré, ample, un peu corsé sans être lourd. La longueur en bouche permet d’arrêter le sentiment que j’ai de ce vin qui me plaît beaucoup. A 16 euros la bouteille, cela flirte avec un très bon rapport qualité prix qu’une prochaine fiche de dégustation consacrera sans doute. A ce vin, qu’il faudra garder quelques années pour l’apprécier pleinement (sauf à longuement le carafer), l’alternative du Château Franc Pipeau 2009, gourmand et apte à s’offrir plus immédiatement, est très intéressante (14 euros). Quant au Château Vieux Lescours, il a été évoqué lors de la dégustation 2010 10 euros (mais il est désormais à 11 euros), ici, où je l’avais classé premier.
Un mot sur un stand de vente d’olives vertes et d’huile, les deux produits étant très bons (un document explicatif de ces petites merveilles, que le château distribuera toute l’année, ici : Fiche_Technique_Olive). D’ailleurs, le lendemain, alors que la soirée de la veille a vu un bocal d’olives subir le sort qu’on imagine, je suis repassé faire quelques emplettes.

Cette propriété, dans laquelle nous avons passé un bon moment pour échanger avec les deux sœurs (leur frère exploite avec elle la propriété et ils représentent, à eux trois, la cinquième génération vinifiant ces crus) est non seulement accueillante, elle ne se contente pas de faire des bons vins, elle dégage aussi un très bel esprit de famille. Des passionnés, étrangers à la sophistication, pour une atmosphère dont l’amateur se délecte. Des vignerons. Le 2012 primeur dégusté étant prometteur, voici l’offre : Bon_r_sa_primeur_2012.

quelques autres sites à mentionner, et à visiter, pour clore ce compte-rendu.

PO Saint Emilion 2013 27 PO Saint Emilion 2013 28

Château La Grace Dieu les Menuts : la visite a été bien conduite par la charmante propriétaire et nous avons apprécié plus particulièrement le millésime 2011.

PO Saint Emilion 2013 29 PO Saint Emilion 2013 30 PO Saint Emilion 2013 31

Il règne, au Château La Rose Côte Rol, une ambiance de copains. A ce titre, le propriétaire invite, comme l’année dernière, des amis vignerons d’autres régions à venir présenter leurs vins. On retrouve avec plaisir les Sancerre de Pierre Martin et les Chablis de Yvon et Laurent Vocoret (notamment leur cuvée Esquisse). A noter sur votre carnet pour l’année prochaine. A noter, aussi, le millésime 2010 de la Rose Côte Rol, gourmand et facile, réussi et à prix doux (13,50 euros).

PO Saint Emilion 2013 32 PO Saint Emilion 2013 33 PO Saint Emilion 2013 35

Un autre mot pour Château La Perrière, en Lussac Saint-Emilion, où Madame Duverger (ou Duberger, pardon pour ce petit oubli) a fait preuve d’un accueil qui mérite des remerciements car je suis arrivé à l’heure du déjeuner alors qu’il y avait un repas servi sur la propriété. Sans jamais perdre un sourire non forcé, elle m’a permis de déguster trois vins : le rosé, très bien et en promo à 5 euros, le blanc, pour les amateurs de sauvignon car il compose plus de 90% de la cuvée, et château La Perrière 2010, un très bon Lussac à moins de 10 euros, gourmand, rond, pour un plaisir immédiat. Evidemment, je regrette de n’avoir pas eu l’occasion de gouter, à la fois, La Rose Perrière 2010 (il n’y en a plus, tout a été vendu ; il devrait être disponible à Cash vin) et Clos Versannes 2010, le Saint-Emilion grand cru ; c’est pour eux que j’étais venu sur le site.

PO Saint Emilion 2013 36 PO Saint Emilion 2013 37

Au Château Pipeau, Le primeur 2012 montre que les amateurs du cru peuvent commander, le style maison est toujours là. Très bon accueil, rien à redire. voir un billet sur les millésimes 2004 et 2005 ici.

PO Saint Emilion 2013 38 PO Saint Emilion 2013 39 PO Saint Emilion 2013 40  PO Saint Emilion 2013 42

Le Château La Clotte offre également une perspective panoramique superbe. La superficie exploitée est limitée à 4 hectares. Trois femmes, cousines, dirigent la propriété. Le chai à barriques est creusé dans le calcaire, aux abrods d’une ancienne maison troglodyte. Les vins sont à gouter, bons.

PO Saint Emilion 2013 43 PO Saint Emilion 2013 44

Le Château de Candale aurait pu faire l’objet d’un compte-rendu sympathique car le site l’est. La visite sert le vin ici produit, mais la fin de parcours incite trop à déjeuner dans le restaurant local (qu’il faudrait sans doute tester, mais à un autre moment) et la phase de dégustation manque de simplicité. Dommage car le second vin (le seul proposé… ) était déjà de belle facture (certes …). Monsieur Viard (tonnelier ayant racheté la propriété) et son maître de chais avaient, en amont, très bien officié.

PO Saint Emilion 2013 46 PO Saint Emilion 2013 47 PO Saint Emilion 2013 50

 

En conclusion une opération portes ouvertes réussie. A l’année prochaine, avec plaisir.

PO Saint Emilion 2013 52

Ci-dessus, force est de constater que certains se sont trouvés près de Saint-Emilion un petit coin de paradis.

 

Un mot sur le classement de septembre 2012 ? Non !

 

 

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.