leloo

Leeloo, vin de france, 2011

4 novembre 2012

Lors de l’opération Portes Ouvertes en Fronsadais, l’arrêt chez Paul Barre à Fronsac, viticulteur adepte de la biodynamie, a été haut en couleur grâce à Gabriel, son fils, dont l’enthousiasme communicatif a mis en scène un vin qu’il qualifie de « canaille » : Leeloo. Ce vin résulte d’un assemblage d’égales proportions de Merlot et de Cabernet Franc. La macération est courte pour que le fruit garde l’expression des baies des jeunes vignes servant le cru. A la dégustation, j’ai pensé à l’Hurluberlu de Sébastien David (ici).
C’est sans trop attendre que j’ouvre une bouteille de Leeloo pour affirmer ou infirmer ce premier sentiment.

Il est affirmé.
La robe est limpide, d’une clarté moyenne, la couleur est d’un rubis brillant. Le nez trahit un vin jeune, il est correct et on sent le fruit. En bouche, effectivement du fruit, à croquer. Un peu moins gourmand que l’Hurluberlu mais il ne faut pas hésiter car dans ce registre, c’est bon, intéressant, bio, et à petit prix.
J’ai l’impression que le Cabernet Franc prend aujourd’hui le dessus. Un vin de copain, frais et sympa, pour 7,50 euros à la propriété.

BON rapport prix-plaisir

 

 

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.