La Bourdette 2013

La Bourdette, Cabernet Franc 2013, Domaine de Borde-Longue

22 septembre 2014

Escapadoenophile a présenté quatre vins de Jean-Louis Denois :

Domaine de la Métairie d’Alon, Crémant Bulles d’Argile – « Sous-bois » (ici).

La Bourdette, Cabernet Franc 2012, Domaine La Borde-Longue (ici, et la confirmation ici)

Jean-Louis Denois, Grande Cuvée, Limoux blanc, 2011 (ici)

Chloé, Merlot 2012, Domaine La Borde-Longue (ici)

Autant dire que le rapport « plaisir prix » pour chacun des vins de ce vigneron, indubitablement talentueux, tort le cou à l’idée que les vins bio n’auraient pas atteints  la qualité qu’on leur discute encore (quelle sottise).

Il s’avère que j’ai eu l’occasion de gouter la cuvée La Bourdette, Cabernet Franc, dans le millésime 2013.  Le 2012 m’a beaucoup plu : excellent rapport plaisir prix et coup de cœur. Forcément, une petite émotion pour déguster le 2013. En raison d’un embouteillage récent (ce millésime ne sera d’ailleurs disponible à la vente que dans quelques mois), je livre une synthèse d’une dégustation qui s’est opérée sur trois jours (avec pompage à vide et bouchon afférent).

Ce vin est habillé d’une belle robe grenat, sombre, et limpide. Le nez explose de fruits rouges (de la framboise mure), avec une pointe de violette. La bouche est gourmande le premier jour, elle le reste mais en devenant plus sage et surtout classieuse le 3ème. L’entrée est droite et le vin gagne ensuite en ampleur. La matière est superbe, douce. L’élevage est indiciblement maîtrisé. La longueur joue dans la même partition du grand vin, légèrement épicée. Le 3ème jour, La Bourdette, Cabernet Franc 2013 est d’une harmonie parfaite. Un grand vin (certes, je l’ai déjà dit … mais vraiment c’est un grand vin …).

coeur

Bravo au vigneron et à son équipe. Dès que le vin sera disponible (il serait surprenant que le caviste « vins étonnants » n’en fasse pas rentrer), il faudra vous « jeter dessus »… surtout si on reste sur le prix du 2012 (9,80 euros). En attendant, si le papier sur le 2012 ne vous convertit pas, je déclare forfait, et je déprime. Allez, c’est ici.

Il me reste en cave 3 vins de ce vigneron à gouter. Quand on aime …

 

 

Un commentaire

  1. Eric B dit :

    Ben zut alors, tu l’as bu avant nous, dis donc ;-)

    Bon, si je comprends bien, il faudra en commander quelques cartons. Euh, que dis-je. Quelques palettes…

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.