bergeron 01

Haut-Bergeron, Sauternes, 2009

10 juin 2012

En ce dimanche, hommage à une appellation que je néglige : Sauternes. Il faut dire que je peine à le placer au milieu des vins rouges que je vénère, et des blancs secs que j’apprécie. J’avais alors tendance à la bouder, jusqu’à ce qu’un Doisy Daëne ne me réconcilie avec la noblesse des grains botrytisés, à l’apparence peu ragoutante, et fournissant pourtant des vins magiquement délicieux. Pour l’apprécier, désormais, je l’isole, ou plutôt je lui réserve l’exclusivité qu’elle mérite.

Pour aujourd’hui, un Haut-Bergeron 2009, acheté lors de l’opération Portes Ouvertes en Barsac Sauternes (ici), s’offre à l’apéritif avec un toast de formage Bleu d’Auvergne (mariage sublime), pour revenir au dessert avec une tarte à l’abricot (aucun autre liquide ne viendra perturber l’interlude). Il faut dire qu’hier, lors de l’anniversaire d’une amie, son époux a sorti toute une série de vins rouges à déguster, et, suite à l’Hurluberlu de vendredi, je cherchais un petit plaisir différent. Il s’avère que la cave comporte quelques demi-bouteilles de Sauternes, dont ce Haut-Bergeron 2009. La demoiselle est, pour cette occasion, un très bon compromis de partage avec mon épouse, servie par de petits verres à dessert sur pied.

bergeron 02

La robe est caractéristique d’un jeune Sauternes. Le nez est déjà d’une complexité correcte et la bouche est relativement délicate en attaque bien que, derrière, une puissance maîtrisée par une sucrosité bien dosée rappelle qu’on est sur le millésime 2009. Ce vin d’une belle ampleur possède évidemment un potentiel de garde, mais il est d’ores et déjà généreux. La bonne impression lors des portes ouvertes est confirmée.

Demi-bouteille payée 13,50 euros à la propriété

BON rapport prix-plaisir

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.