pique basse as de pique

Domaine Pique-Basse, l’as du Pique, Côtes du Rhône Villages, 2012

9 juin 2014

Le rouge pour accompagner le barbecue de brochettes de boeuf de ce midi sera l’As de Pique du Domaine Pique-Basse. Un vin commandé sur http://www.vins-etonnants.com , assemblant 80% de Grenache, 10% de Mourvèdre et 10% de Syrah.

Je prends les notes à table ; les invités sont de la famille, ils connaissent ma passion et je leur explique mon petit jeu avec vins étonnants.

Le résultat est … « étonnant » de similarité, à de petites exceptions près mais la dégustation est évidemment un exercice tout à fait subjectif.

Que dit Eric Bernardin sur le blog du caviste :

«  La robe violacée sombre mais translucide.

Le nez est sur la fraise et la framboise confites, avec une touche de crème de mûre, de poivre et d’épices de Noël (pas trop trouvé de fleur, moi. Mais un client, si)

L’attaque en bouche est très douce, puis prend une belle ampleur, envahissant le palais d’une chair veloutée, fruitée, avec des notes d’orange sanguine et de réglisse. Ce jus fruité, gourmand, épicé, très frais, est absolument irrésistible.

La finale est dense, serrée, mais sans aucune dureté, avec toujours cette grande fraîcheur, limite mentholée.

Bref, cet As du Pique est un vrai coup de cœur ! »

 

Ce que j’ai noté :

Robe profonde.

Un nez annonçant immédiatement du fruit, du fruit, du fruit. On se sent comme un gamin qui va croquer une friandise. Les fruits sont rouges, framboise avec des traces de fraises mures écrasées ; un peu de sirop de fruits noirs.

En bouche c’est velouté, ample, avec un sacré bon jus ; miam, c’est drôlement bon. On n’ira pas chercher de la complexité ici, mais une gourmandise qui rappelle, un peu, en fin de bouche ses 14,5% d’alcool. La longueur est moyenne, laissant apparaître de légères notes de réglisse. Un vin gourmand, et effectivement une friandise qui a superbement officié sur le boeuf.

 

Comparaison : « orange sanguine », ok, la suggestion oriente certes, mais je la retrouve. « Poivre et épices de Noel » : pas trouvé, pas grave, le fruit est trop bon, j’y étais peut-être trop sensible pour percevoir les arômes périphériques (et je ne suis pas le pro qu’est notre EB). « Notes mentholées » : non. Le vin n’a pas, dans la bouteille que j’ai bue, la fraicheur décrite, mais attention, le vin n’est pas lourd du tout. « L’irrésistibilité », complètement en accord, mais avec le défilé de ce long WE, il a fallu à chaque fois être raisonnable, mais ce fut très dur avec cette bouteille … Coup de coeur : j’en suis tout près.

Bref, considérant que je n’ai guère laissé reposer le vin (reçu jeudi), certaines nuances ne sont peut-être pas aujourd’hui perceptibles (on verra demain, car il en reste un peu dans la bouteille). Mais force est de constater que les commentaires d’Eric Bernardin sur le blog du caviste forcent une fois de plus le respect. Bravo.

Mais surtout, pour le consommateur : un

EXCELLENT RAPPORT PLAISIR PRIX (11,90 euros sur le site http://www.vins-etonnants.com)

Il vous faut absolument essayer cela. Moi, j’y retourne, c’est certain.

Après quelques bouteilles, on peut d’ores et déjà considérer que le blog du caviste est de bon conseil. Après, il y a les « goûts et les couleurs ».

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot … (faut laisser un peu de pression).

Ajout du 10 juin : je vous avais annoncé qu’il restait du vin dans la bouteille (un fond sauvé pour déguster à nouveau, tranquille, seul, et une entorse, certes, au « pas de vin la semaine »). Alors, alors … et bien confirmation et un jus tellement bon que sans réserve le coup de coeur d’Eric Bernardin est partagé.

coeur

 

C’est vraiment très bon. Un fruit, une texture … pour un petit 12 euros.

 

Je vous ai téléchargé la fiche technique du domaine, ici : Fiche tech as pique

84110 Roaix

Capture d’écran 2014-06-13 à 21.09.51