escapadoenophile 10 janvier 2015

Dégustation sur le thème « monocépage »

11 janvier 2015

C’est une très belle dégustation à laquelle 12 escapadoenologues ont procédé ce samedi 10 janvier midi, sur le thème « monocépage ». Elle augure, pour cette année 2015, de belles escapadoenophiles.

J’officiais et je n’ai donc pas pris de note lors de l’opération, mais comme les copains ont laissé les fonds de bouteille, sa mémoire et une nouvelle dégustation faite le soir permettent de livrer ce qui suit. Le propos n’est pas à prendre comme une fiche, mais juste comme une première impression.

Les vins ont été bus à l’aveugle avec, comme jeu, l’objectif de trouver les cépages. Pour les blancs, ces derniers ont été dévoilés après la dégustation. Pour les rouges, ils l’ont été après chaque bouteille.

Nous avons commencé par deux blancs.

trimbach cuvee frederic emile 2007

Trimbach, cuvée Frédéric Emile, 2007 (Riesling).

Le vin est droit, classieux, fin, un nez sur les agrumes mais pas trop. En bouche, le vin est très sec, minéral, et effectivement tout en longueur. Un petit côté amande mais sans aucune astringence. Un vin pur et équilibré qui aurait mérité d’être carafé. Plus facile à commenter le soir.

Une très belle bouteille, sortie trop tôt.

Environ 40 euros.

infiniment de l ou 2010 blanc

Infiniment de l’Ou, Côtes Catalanes, 2010 (Chardonnay).

Ce blanc possède une robe jaune paille. Le nez est riche mais encore marqué par l’élevage. En bouche, cet élevage n’est pas encore assagi mais c’est un beau vin, lui aussi sorti trop tôt. Il présente un beau potentiel. Les escapadoenologues ont repéré le côté beurré du Chardonnay mais auraient parié sur un assemblage si le thème avait comporté un intrus.

Acheté 15 euros au salon des vignerons indépendants.

 

Les dix rouges sont les suivants.

Clos Henri Pinot Noir 2012

Clos Henri, Nouvelle Zélande, 2012 (Pinot Noir)

Une robe de clarté moyenne, voire pale. Le nez est riche et promet un vin frais. En bouche, il y a effectivement une fraicheur, qui suit une entrée distinguée. Le vin possède un petit caractère gras, il offre une belle matière. La longueur est tout à fait correcte. C’est très bon aujourd’hui et à gouter à nouveau dans quelques temps. Il a été le premier rouge de la série, place ingrate.

22 euros au Cash Vin d’Artigues.

Terrasse Elise Enclos

Domaine La Terrasse d’Elise – L’Enclos, AOC vin de l’Hérault, 2012 (Mourvèdre).

Le vin est plus sombre maos reste de clarté moyenne. Un nez marqué, épicé, plutôt fruits noirs. Une belle matière en bouche, droite, bien structurée et une certaine fraicheur. Lui aussi offre un peu de gras. Longueur correcte. C’est très bon.

15,95 euros au Cash Vin d’Artigues.

domaine de l aigle

Domaine l’Aigle, Haute Vallée de l’Aude, Vin du Pays d’Oc, 2012 (Pinot noir).

La robe est de clarté moyenne. Le nez tire sur les fruits rouges et livre un petit côté fumé. En bouche c’est relativement fin et élégant, frais.

8 euros environ au Cash Vin d’Artigues.

Moutte blanc cuvée moisin

Château Moutte blanc, Cuvée Moisin, 2010 (Petit Verdot)

J’ai déjà fait un papier sur ce vin. La robe est sombre, pourpre. Le nez est riche, doucement épicé, encore une trace d’élevage mais un joli élevage. Un peu alcooleux. En bouche on sent que l’élevage est en train de se fondre. Il faudra encore patienter un peu. Le vin est puissant mais distingué, ample. Belle longueur se terminant sur une note réglissée et un peu de violette. Un beau vin, avec un sacré potentiel. Je reste fan et il faudra patienter pour les autres bouteilles.

15,50 euros au Vinimarché de Pessac

Croze

Croze Hermitage de Matthieu Barret, Et la bannière, 2011 (Syrah).

Je peine à décrire ce vin, la bouteille devait avoir un problème.

Gilles Flacher Saint Joseph Les Reines

Gilles Flacher – Les Reines, Saint Joseph, 2011 (Syrah)

La robe est de clarté moyenne. Le nez donne l’impression d’être déjà tout en douceur (comme si on allait sucer un bonbon crémeux parfumé de fleurs et de framboises mures). Le toucher de bouche est délicat. Un vin consensuel. Une longueur correcte pour ce vin harmonieux.

Un vin qui se trouve à environ 15 euros.

carignan

IGP Coteaux de Peyriac de MC et JL Poudou, Languedoc, 2013 (Carignan)

La robe est grenat. Le nez est très marqué par le fruit. Cerise mure, un peu de framboise. Du fruit, du fruit. La bouche est relativement ronde, une pointe de fraicheur aide à l’équilibre de ce jeune vin. Un beau vin de copains, fruité mais discipliné.  Bref, une gourmandise qui me plait, et sans doute mal placé dans la dégustation (le Saint Joseph le précédant ne lui donnait pas tâche facile).

9,90 euros au Vinimarché de Pessac.

zinfandel arjolle

Domaine de l’Arjolle, 2012 (Zinfandel).

La robe est sombre. Le nez est marqué par un côté résineux pouvant dérouter. La bouche peut également dérouter, droite mais dans un ensemble donnant le sentiment de ne pas être tout à fait en place. Longueur correcte apportant une sensation de sucrosité. Ce vin plait, ou ne plait pas. Cela s’est constaté dans l’assemblée. C’est une bonne idée d’avoir apporté ce cépage.

14 euros sur Vins Etonnants.

Combel la serre coeur de cuvee

Château Combel La Serre, Coeur de Cuvée, Cahors, 2008 (Malbec)

Le vin est sombre. Le nez est riche (on y reconnaît pas le Malbec). Plus facile à décrire le soir. Des fruits murs, plutôt noirs avec une note mentholée. Une entrée en bouche plutôt douce mais aussitôt après le vin montre sa puissance. Le soir il porte des traces d’oxydation (le seul de la série).

Environ 8 euros.

alta vista serenade malbec 2009 single

Alta Vista, Single vineyard, Serenade, Argentine , 2009 (Malbec)

Robe sombre. Nez complexe, encore marqué par la vanille de l’élevage. Effluve légèrement alcooleuse. Mais le nez promet. Fruits noirs avec une framboise très mure, une note chocolatée. Une entrée en bouche qui annonce un vin puissant mais qui sait rester frais. Très jolie longueur. Un très beau vin mais dans un style moderne qu’il faut aimer.

Environ 40 euros.

 

Chacun d’entre nous a retenu 3 vins rouges (3 points pour le premier, 2 pour le deuxième, 1 pour le troisième). Voici le classement :

1 : Gilles Flacher – Les Reines, Saint Joseph, 2011 (Syrah) avec 22 points

2 : Château Moutte blanc, Cuvée Moisin, 2010 (Petit Verdot) avec 13 points

3 : Domaine La Terrasse d’Elise – L’Enclos, AOC vin de l’Hérault, 2012 (Mourvèdre) avec 11 points

4 : Alta Vista, Single vineyard, Serenade, Argentine , 2009 (Malbec) avec 7 points

5 (2 ex æquo) : Clos Henri, Nouvelle Zélande, 2012 (Pinot Noir) et IGP Coteaux de Peyriac de MC et JL Poudou, Languedoc, 2013 (Carignan)

7 : Domaine l’Aigle, Haute Vallée de l’Aude, Vin du Pays d’Oc, 2012 (Pinot noir) avec 4 points

8 : Croze Hermitage de Matthieu Barret, Et la bannière, 2011 (Syrah) avec 2 points

Une sympathique journée et une belle série. Personnellement, je crois que je vais faire entrer un peu de Gilles Flacher, La Terrasse d’Elise, de Clos Henri et de Côteaux de Peyriac (je possède Le Moutte Blanc cuvée Moisin en cave, si vous en trouvez jetez-vous dessus, mais cela va être une opération difficile).

Il nous faudra rejouer avec ce thème, avec d’autres cépages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.