Guigal Brune et Blonde 2009

Côte-Rôtie, Brune et Blonde de Guigal, 2009

19 juin 2016

La robe est de clarté moyenne, rubis, parfaitement limpide.

Le nez est marqué puis devient riche, sur les fruits rouges, avec des épices et un agréable côté floral (violette) ; quelques notes animales se font discrètes laissant, à ce stade, la place au fruit. Ce nez est un peu alcooleux, même si un petit vent de fraicheur tente de le faire oublier.

La bouche est une superbe combinaison de finesse et de puissance. L’ensemble est élégant. Beau savoir-faire. Les tanins sont en effet d’une finesse rare pour un vin offrant cette belle matière, plutôt ronde. Certes, l’alcool promis par le nez est bien là (c’est un peu dommage), mais l’ensemble reste équilibré.

La longueur apporte, en rétro, un peu de réglisse comme pour réveiller un palais déjà ravi.

La deuxième bouteille vieillira en cave, pour attendre les notes tertiaires qui devraient apporter en matière de complexité. En l’état, l’assemblée passe un excellent moment avec ce vin sans doute en deçà de ce que nous promettent les critiques professionnels. Il fait ce qu’il faut pour justifier son prix (32,90 euros sur 1jour1vin), sans plus. Il prend néanmoins place sur ce blog, lequel est exigeant lorsque qu’on atteint certains niveaux de prix (et ils sont nombreux à ne pas avoir passé le raisonnable en matière de rapport plaisir/prix).

 

Assemblage : 96% Syrah, 4% Viognier.

Mots-clés :, ,