Morgan

Compte-rendu du Printemps des châteaux en Lalande-de-Pomerol, 22 et 23 avril 2017

23 avril 2017

C’est un nouveau compte-rendu express que je vous propose, ici celui des portes ouvertes des châteaux de l’appellation Lalande-de-Pomerol, où je me suis rendu, accompagné, le samedi 22 avril. C’était toujours l’été ! A nouveau, quelle belle journée. Je n’avais guère de temps et, sur les châteaux visités, je vous parlerai de Chateau Chatain et de Château Perron.

Au Château Chatain, sur Néac, nous sommes accueillis par Christine de la Guéronnière qui a récemment repris les rênes de la propriété viticole familiale (alors qu’elle était, il y a encore peu, contrôleur de gestion),  laquelle couvre un peu plus de 5 hectares. Cette jeune femme semble d’une gentillesse absolument délicieuse. Elle parle de sa reconversion avec beaucoup d’enthousiasme. Cette passion qu’elle transpire pour son projet se reflète dans le caractère prolixe d’un propos toujours accessible.

Les vins relèvent d’une certaine tradition, avec des jolis fruits. Le premier millésime de Christine de la Guéronnière sera le 2015. L’accueil a été non seulement touchant, mais aussi remarquable. Outre une petite verticale (2015 prélevé dans une cuve, 2012, 2006, et 2 x 2002 dont l’un provenait d’une bouteille et l’autre d’un magnum pour ressentir l’effective différence d’évolution), un superbe gâteau aux noix, un gâteau au chocolat qui n’est pas en reste, du pain et un plateau de fromage, … Bref, vous verrez tout cela l’année prochaine, ok ?

P1180093

P1180092 P1180097

P1180082 P1180081

P1180087 P1180080

P1180078 P1180094

Le Château Perron (ci-dessous) est situé à Lalande-de-Pomerol. C’est une propriété que j’ai visitée il y a quelques années mais je n’avais pas eu le temps de faire un compte-rendu. Je souhaitais confirmer la bonne impression que mon souvenir gardait. Le résultat est concluant puisqu’en voici quelques mots, évidemment trop courts, mais destinés à vous inciter à vous y rendre pour plusieurs raisons. Evidemment pour les vins, de belle facture, entre tradition (avec quelques tanins accrochant juste ce qu’il faut pour accompagner un bon repas, et j’aime cela) et accessibilité plus immédiate comme on le désire désormais. Ils m’ont procuré un petit coup de nostalgie, des vins qu’on aimait boire lors du repas du dimanche, en famille. Ils respectent le fruits, avec des élevages ayant apporté mais doucement ; sans doute par une heureuse utilisation des foudres en bois.

P1180128

Ensuite pour la générosité. En arrivant, un petit jeu consistant à sentir les arômes (vanille, fraise, bois, etc.). Plus loin, de nombreux vins à gouter. En entrée de gamme, un petit jeu de mots pour un blanc, un rosé et un rouge : APERRON. De 6 à 6,50 euros. Des vins de tous les jours, faciles, dont certains raviront les copains cet été.

P1180120

P1180119 P1180115

 P1180117 P1180121

Pour le Château Perron, 5 millésimes : 2014, 2012, 2011 et 2010. Le 2011 se boit très bien aujourd’hui, avec des notes épicées, et le 2010 est à la mesure de ce qu’on peut attendre du millésime (d’ailleurs j’en ai emporté quelques bouteilles) . 16 euros quel que soit le millésime pour ces portes ouvertes.

P1180123 P1180124

Pour le haut de gamme de la maison, Chateau Perron La Fleur : 2014, 2012, 2011, 2010 et 2009. A nouveau, une référence pour le 2010. De 25 à 30 euros selon le millésime.

Enfin, il faut venir au château pour la compagnie. En premier lieu pris en charge par Béatrice Massonie, pour des explications claires, précises, et quelques discussions périphériques toujours appréciées, son papa a pris le relais pour nous conter quelques intéressantes histoires et nous inviter à visiter l’église du XIIème situées à quelques pas de là.

La propriété propose ses crus en primeurs. J’ai d’ailleurs gouté un 2016 prometteur (tout comme le 2015 non encore embouteillé) : 11,50 euros pour Château Perron et 17,50 pour Château Perron La Fleur.

Bref, vous notez cette adresse sur votre agenda de sortie dans la région, notamment pour l’opération Portes Ouvertes 2018, et vous faites un peu de place dans votre cave car les vins trouveront à officier. Sans doute une valeur sûre.

P1180130