IMG_2285

Compte-rendu des Portes ouvertes des Châteaux appellation Graves, 15 et 16 octobre 2016

16 octobre 2016

C’est un compte-rendu express aujourd’hui livré sur l’opération Portes Ouvertes en Graves (avec photos réalisées grâce au smartphone). Une petite dizaine de propriétés ont été visitées, et quelques valeurs sûres à nouveau restituées. Il y en a d’autres dans les comptes-rendus précédents (ici,  ici,  ici et ici).

IMG_2283

Le lecteur assidu de ce blog ne sera pas surpris de voir le Château Pont de Brion être le point de départ de cette Escapadoenophile. Il faut dire, s’agissant de valeur sûre, qu’il devient un incontournable pour plusieurs raisons : la qualité des vins d’abord, mais aussi l’exceptionnel accueil, la générosité hors pair (connaissez-vous beaucoup de viticulteurs proposant, à chaque opération « portes ouvertes », une verticale en blanc sur au moins 5 millésimes et en rouge sur au moins 10 millésimes ?), etc.
Là, vous vous dites, il a le béguin ou quoi ? Il faut dire, à nouveau, que la propriété est en train d’être reprise par Charlotte, la fille de la famille, sans doute aussi compétente que jolie (ce qui augure une belle promesse pour l’avenir de la propriété … lire ici en fin de billet).

IMG_2294
Plus sérieusement, elle semble s’inscrire dans la tradition familiale et on n’en attend pas moins, car on aime trop les vins locaux. Ceux-ci ont un style maison et l’effet terroir transcendent celui des millésimes (dont la singularité s’exprime évidemment). Cette année, et alors que son père prend progressivement du recul, Charlotte semble s’être particulièrement investie sur les seconds vins (Ludeman Les Cèdres) et les deux flacons goutés (2015 en blanc, 2014 en rouge) sont très réussis. Le blanc est aromatique, riche, fruité, avec une composante florale et féminine, une belle matière pour un vin restant aérien. Son prix … 6 euros pour l’opération Portes Ouvertes ! En dehors de celles-ci, cela reste évidemment très accessible (contact ici) et d’un excellent rapport prix/plaisir. Le second en rouge est frais, facile mais toujours avec une belle matière.

IMG_2286 IMG_2288

IMG_2287 IMG_2291

IMG_2289 IMG_2290

S’agissant des premiers, les deux blancs à la vente sont le 2014 et le 2015. Le 2014 est plus vif, avec une note de pamplemousse en milieu de bouche et une note citronnée en fin de bouche, toutes deux annoncées par le nez. Le 2015 est plus rond et semble plus riche ; il se rapproche du 2010 (le 2014 se rapproche du 2011). Deux jolis vins confirmant la réputation des blancs de la propriété, qui n’est décidément pas surfaite. Qui plus est, le prix de ces Graves reste bien en dessous de leurs équivalents gustatifs d’une appellation voisine où, si les très grands sont exceptionnels, la marque prend parfois (souvent …) le pas sur le rapport plaisir/prix.

IMG_2295 IMG_2305 IMG_2309 IMG_2303

Les rouges ne sont pas en reste, et l’amateur pouvant se rendre aux PO aura l’occasion de participer à une sacrée verticale. Pour l’édition 2016, elle est remontée au 1999. Cet amateur remarquera le style maison respectueux du terroir, même si chaque millésime possède sa singularité. Il s’étonnera sans doute que dans les soi-disants petits millésimes, le vin vieillit remarquablement. A la vente : 2012 et 2014 (Pascal a décidé de ne pas produire le 2013). Tous les deux s’encavent sans hésitation. Le 2014 patientera quelques années, tandis que le 2012 est déjà tout à fait disponible, voire flatteur. Indubitablement, on est bien dans les Graves, avec une touche locale inscrite dans la régularité, les vins sont propres, nets. Forcément, on se fidélise.

IMG_2307 IMG_2293

Une valeur sûre je vous dis ! Allez, on mange notre sandwich sur place, avec un verre de ce joli 1999 … Nous observons alors Chantale, Pascal et Charlotte recevoir, toujours avec plaisir, les visiteurs plus ou moins connaisseurs.

Capture d’écran 2016-10-16 à 20.40.22 prix spécial Portes Ouvertes.

IMG_2321

L’arrêt suivant : Château Brondelle. Nous y passons désormais également chaque année. Une des salles d’accueil et été refaite

IMG_2312 IMG_2311

Les vins à la dégustation sont particulièrement bien choisis cette année, plus disponibles, comme ce Château Andréa (6,30 euros) très réussi sur le millésime 2012. Il est frais, avec une touche végétale venant donner du peps à un joli fruit. Il pourra surprendre, personnellement j’ai beaucoup aimé. Je trouve cette fraicheur proche des vins ligériens (que j’adore). Bravo. Le Grand vin de Brondelle en 2012, avec sa majorité de Cabernet Sauvignon, confesse sa prédisposition à la garde. S’il est plutôt droit dans son entrée en bouche, il gagne ensuite en ampleur et révèle un joli travail sur une matière maitrisée que le bois n’a pas étouffé ; il offre une belle finale. Très bien : hop, nouvel achat.

 IMG_2318 IMG_2317

IMG_2315 IMG_2313

IMG_2320 IMG_2319

Le château suivant : Crabitey.

 IMG_2357

Si le 2013 proposé à la dégustation n’a pas retenu mon attention, d’autres millésimes méritent le détour. Ainsi en est-il du second vin, Château Trébiac, très agréable sur le millésime 2012. Le premier vin, Crabitey, toujours en 2012, est également réussi. Le blanc sec en mono-cépage Sémillon est intéressant, il faut l’essayer.

Nous arrivons en fin de journée et nous nous pressons un peu, l’année prochaine il faudra y passer avec la « bande » (cette année nous étions deux) et prendre plus de temps pour comprendre le travail local.

IMG_2354 IMG_2355

 IMG_2356 IMG_2359

IMG_2362 IMG_2361

Il était trop tard pour passer à Chantegrive, mais j’ai gouté récemment le rouge 2012, certes à l’élevage assez présent (pain grillé) mais tellement bien conduit, sur une matière sachant rester fine, avec un joli fruit, une belle longueur. je l’ai vu en FAV Leclerc à 12,50 euros ; si vous l’y voyez encore, ne pas hésiter, c’est bon.

Les autres propriétés visités (3) seront oubliées du compte-rendu de cette année, sauf à vous dire qu’on retournera à Château Vénus, il nous a surpris, et il y a peut-être une recherche en cours avec une promesse à terme (certes, on est moins dans la typicité des Graves et sur un style plutôt moderne). On verra, en tout cas la RVF a apprécié la cuvée spéciale lors des primeurs 2015.

IMG_2332 IMG_2334 IMG_2338 IMG_2329

IMG_2326 IMG_2330 IMG_2328 IMG_2337

Mots-clés :, ,