chateau pont de brion 2003 rouge

Château Pont de Brion, Graves, rouge, 2003

1 novembre 2016

La robe est limpide, plutôt profonde, avec des traces d’évolution sans être franchement « tuilée ».

Le nez est marqué, riche, avec des arômes tertiaires, de l’encens, du sous-bois, des champignons et du bon tabac. Ce vin nous livre des arômes correspondants à la saison automnale du moment (mais aussi parce qu’il est à l’automne de sa vie). Avec l’aération, apparait une corbeille de petites baies, le fruit rappelle ainsi sa présence.

En bouche le toucher est plutôt velouté, rond avec une pointe corsée ; la finale est d’une longueur correcte.

Harmonie parfaite.

Château Pont de Brion 2003 s’avère être un compagnon de repas bientôt regretté. Assertion confessant un regret prochain, car on aura perdu ce 2003 d’ici une heure (à plusieurs, la bouteille sera vide). N’y pensons pas, pour se rappeler que les vins de la propriété sont des Graves aux rapports plaisir/prix excellents (ici) et absolument incontournables de la cave.

La canicule de 2003 aura été bien gérée par Pascal Molinari, 12,5 degrés d’alcool et une matière pas lourde pour un sou. Pont de Brion 2003 possède cette acidité lui ayant permis d’être, avec plaisir, au rendez-vous de ce jour.

J’adore ce vin. Il semble (… comment dire …) : « évident ». Il correspond à ce que j’ai envie de boire lorsqu’on sort un Graves d’une bonne dizaine d’années. Qui plus est sans se ruiner. Alors, on remercie le viticulteur et on lui reste fidèle. C’est finalement d’une grande simplicité le rapport au vin, et à celui qui le conçoit.

Vous l’aurez compris, coup de coeur.

coeur

PS : à tous nos amis des Hauts de France, la famille Molinari sera présente lors du salon des vignerons indépendants se tenant à Lille du 18 au 21 novembre 2016.

Mots-clés :, , ,