Pipeau 2004 2005

Château Pipeau, Saint-Emilion Grand Cru, 2004 et 2005

14 octobre 2012

Le 2005 est d’une bonne limpidité mais avec une robe profonde, entre le Rubis et le Grenat. Le nez est d’abord discret, et se révèle après une aération qui profite également à la bouche. Celle-ci est ample, puissante. Un style maison qui ne verse pas dans l’élégance, ce n’est pas le parti pris. Le Château Pipeau, certains aiments et lui sont fidèles, d’autres le boudent.
Le 2005 est encore tannique, corsé, avec des notes toastées ou torréfiées, épicées. La longueur est moyenne. Un vin qui s’est révélé au fur et à mesure de la soirée mais qui gagnera à rester encore quelques années en cave, l’élevage devrait être plus discret sous peu. Bref, un beau potentiel de garde. Un vin acheté une douzaine d’euros en primeur.

BON rapport prix-plaisir 

Le 2004 est davantage disponible, le nez, plus marqué, gagne en complexité. Un début d’évolution favorable, il prend le dessus sur le 2005 côté plaisir. Il est prêt. On reconnait bien le style maison et les caractéristiques sont proches du 2005, hormis une robe un peu terne, un peu moins de puissance (et c’est bien), des tannins mieux fondus, une finale plus persistante. Ce vin aurait gagné à être carafé deux bonnes heures (au moins autant pour le 2005), mais il n’était pas prévu lors de cette soirée où la gourmandise a été finalement bien accompagnée…

BON vin (au dessus du 2005 aujourd’hui)

BON rapport qualité-prix

Commencez à boire vos 2004, ils sont prêts ; gardez vos 2005, ils ont du potentiel. Et la participation à l’opération primeur de ce château permet à l’amateur d’accéder à des prix corrects. TB.

 

 

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.