Chateau Les Gravieres 2001

Château Les Gravières, Saint-Emilion grand cru, 2001

1 janvier 2014

Après m’être récemment entiché du Bordeaux Supérieur de Denis Barraud (voir les dégustations du millésime 2012, ainsi que des 2009 et 2010), je suis incité à gouter à nouveau (la précédente dégustation date de juillet 2011, ici) Château Les Gravières dans le millésime 2001, l’un des deux Saint-Emilion grands crus de la propriété (l’autre étant la cuvée spéciale Lynsolence). J’ai préparé, pour le réveillon de nouvel an, un magnum (décantation, rinçage de la bouteille pour ôter le dépôt, puis vin remis dans la bouteille). Il a été consommé après minuit, ce qui fait de ce vin l’objet du premier billet du blog escapadoenophile.com de l’année 2014. Et l’année commence très bien.

La robe rubis porte l’âge de ce 2001, c’est-à-dire celle d’un vin mature. Elle est plutôt limpide, de clarté moyenne.

Le nez montre que le vin s’est bien ouvert depuis la précédente dégustation. Il est marqué par le sous-bois, une pointe d’un chocolat saupoudrée de quelques épices légèrement poivrées. Une belle complexité. Hummmm, cela promet.

Le toucher de bouche combine la rondeur à l’élégance par une entrée droite. La matière n’écrase pas le palais, le grain est fin. Le vin est élégant et s’offre à l’image de ce que ses effluves annonçaient. La finale est longue. Ce vin est harmonieux. Il a parfaitement accompagné le plat principal de cette soirée entre amis. C’est un excellent vin de repas.

Le vin a vraiment gagné à être attendu deux années supplémentaires.

EXCELLENT RAPPORT PLAISIR-PRIX
(40 euros le magnum, prix à la propriété lors des portes ouvertes 2011, le prix n’est évidemment plus le même aujourd’hui).

Ce premier billet de 2014 ne peut se terminer sans vous souhaiter une joyeuse année lors de laquelle les rencontres entre amis autour d’une bouteille seront, je vous le souhaite, au moins aussi nombreuses qu’en 2013.

 

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.