Capture d’écran 2013-10-18 à 17.43.58

Blog de Fleur Cardinale, à propos du millésime 2013 : « Il faut le voir pour le boire »

18 octobre 2013

Beaucoup de choses se disent, déjà, sur le millésime 2013. Le seul accord raisonnable semble aujourd’hui de le considérer comme ayant été difficile. Les compétences des vignerons talentueux vont être sollicitées.
Les rendements vont être très faibles, surtout pour ceux qui, outre des conditions climatiques générales loin d’être optimales, ont, de surcroît, subi la grêle. Certains vignerons vont être en difficulté ; souhaitons leur de pouvoir vendre les stocks des précédents millésimes, s’ils en ont, lorsque les besoins en trésorerie se feront sentir.

Je vous invite à consulter ce billet sur le blog du Château Fleur Cardinale, plein de bon sens.
http://www.fleurcardinale.com/2013/10/millesime-2013-il-faut-le-voir-pour-le-boire/
Comme pour chaque millésime, y compris les meilleurs, les crus ne vous décevant pas devraient continuer dans ce sens. Les quantités disponibles seront moindres. Le prix n’ont pas de raison de baisser au regard de l’effet millésime, car le 2013 ne restera pas dans les mémoires. Quant aux autres, c’est simple : il faut goûter avant d’acheter des quantités.

ps : le titre et la photo ont été récupérés sur le billet du blog de Fleur Cardinale.

 

 

Mots-clés :

Un commentaire

  1. Name * dit :

    Goûter ne suffira pas !
    Il faudra, avant tout, savoir ce qui a été fait : traitements lourds sur les raisins, enrichissement additif (chaptalisation par exemple) ou soustractif (osmose inverse par exemple), additifs multiples, divers et variés. Instruit de cela on pourra, alors, déguster en conscience non sans s’être assuré que l’échantillon est représentatif de ce qui sera mis en bouteille.

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.