Baudry Les Granges 2010

Bernard Baudry, Les Granges, Chinon, 2010

28 novembre 2015

La robe est profonde, limpide, rubis.

Le nez est marqué si on lui laisse le temps de s’exprimer, et caractéristique d’un Chinon maîtrisé, avec cette fraicheur enivrant l’aficionados des vins ligériens : fruits rouges (framboise et cerise) accompagnés de feuille de cassis (note végétale de bon aloi), légère touche florale.

La bouche se pose bien, avec des tanins légèrement serrés (tant mieux) mais sages car dna sle même temps relativement ronds, cela glisse tout seul. La matière d’un beau cabernet franc avec toujours cette fraicheur caractéristique. Un vin bien présent en bouche pour 12,5% d’alcool, c’est particulièrement plaisant.

La belle longueur finit de signer l’excellence du plaisir que procure un vin, d’un parfait équilibre, de ce prix, car j’ai dû payer cela 10 euros à l’époque à Cash Vin. Franchement, pour ce prix, il faut mettre un coup de coeur.

coeur

Aujourd’hui, il est top !

Haaa, le beau Cabernet franc … Quelle présence lorsque le vigneron sait ainsi le guider même sur ses « petites » cuvées.

Dommage que je ne possède pas les autres crus de ce domaine dans ce millésime, très intéressé pour les gouter.

PS : Carafer au moins une heure. La bouteille ouverte lors du déjeuner (reboucher avec bouchon et vide d’air) s’est révélée un ton au-dessus pour le diner.

Mots-clés :, , ,