blason saint emilion

Ban des vendanges, Jurade de Saint-Emilion, 2013

22 septembre 2013

La jurade de Saint-Emilion parade deux fois par an. Elle perpétue une tradition dont la première manifestation remonte à l’année 1199, lorsque Jean Sans Terre, alors Roi d’Angleterre (du 6 avril 1199 au 18 octobre 1216), confia à des notables locaux l’administration de la Cité (il supprimera la taxe sur les exportations d’autres villes d’Aquitaine). En échange de cette délégation, il s’est gardé un privilège, à savoir un approvisionnement en vin ayant eu pour heureuse conséquence l’augmentation des surfaces plantées de vignes, car les vins avaient du succès.

jurade 01

La Jurade interrompit ses activité en 1789 et quelques Saint-Emilionnais ont eu l’excellente idée de la relancer après-guerre.

Cette Jurade de septembre n’a plus de pouvoir administratif mais vise à perpétuer une tradition qui est aussi l’occasion de créer du lien et d’offrir au passant une sympathique occasion de visiter cette magnifique cité de Saint-Emilion. Elle  consacre le « ban des vendanges », lequel autorise symboliquement la récolte du raisin.

Le programme 2013 démarrait le Samedi 14 septembre. La pluie a perturbé les animations devant se tenir en différents points de la cité et m’a conduit à quitter le lieu avant le feu d’artifice qui, m’a-t-on rapporté, a été splendide. Il devient réputé et semble, d’année en année, ravir les foules.Le dimanche 15 offra une météo plus clémente, voire estivale.

Le programme des deux journées est détaillé dans la photo ci-dessous.

programme jurade 2013

Les jurats sont partis de la mairie pour prendre la direction de l’église collégiale.

jurade 02 jurade 03 jurade 04 jurade 05 jurade 06 jurade 07

Le premier jurat, Hubert de Boüard de Laforest, est alors accueilli par les ecclésiastiques officiant lors de la messe.

jurade 08 jurade 09

Suite à celle-ci, direction l’église monolithe, c’est-à-dire creusée dans la pierre, pour l’intronisation d’une cinquantaine de membres obtenant le titre de prieur de la Jurade, Dame de la Jurade, Prud’homme de la Jurade ou vigneron d’honneur de la Jurade. Les impétrants deviennent alors membres du Conseil de la Jurade. Chacun d’entre est présenté par une courte biographie. Deux invités ont reçu les honneurs directement du premier jurat, Fabien Gilot, champion de natation, et Chris Renaud, réalisateur (entre autres de Moi, moche et méchant). Un chancelier, Gerald Sacks, est nommé pour l’Angleterre. Tous ont désormais la mission de promouvoir les vins de Saint-Emilion.

jurade 10 jurade 11 jurade 12

Après un apéritif au champagne dans les jardins de la mairie, direction la salle des Dominicains pour un repas où j’ai eu la grande chance d’être invité. Notre table était installée dans le jardin. Un nouveau très beau moment, servi par les préparations du traiteur Humblot accompagné d’une dégustation des vins suivants : Château Mayne Blanc cuvée Saint-Vincent 2010, Château de Môle 2010, Château Brun 2010, Château de Pressac 2007, Château Jean Faure 2007, Clos Badon Thunevin 2007, Château Fonroque 2004, Château Laniote 2004, Château Larmande 2004, Château La Gaffelière 2006, Château Beauséjour 2000.

jurade 13 jurade 14 jurade 15 jurade 16

Après cet agape, direction la tour du Roy pour la proclamation du Ban des vendanges par la Jurade de Saint-Emilion, avec lâché de ballons rappelant les grappes de raisins.

jurade 19

jurade 20

Je tente, pour le Ban 2014, d’en apprendre plus sur la Jurade pour un billet davantage commenté.

Je profite de ceLUI-CI pour remercier vivement nos hôtes de nous avoir convié dans l’intimité de cette manifestation. Quelle belle journée dans cette superbe Cité dont il est impossible de se lasser.

 

 

 

Mots-clés :, ,

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.