Après du bof et du flop (fin juin début juillet), enfin du top

27 juillet 2012

Cazal de Roques 2000, Minervois, Rouge, Ets Thunevin, bu au restaurant ; de la matière, gras et élégant à la fois, beau toucher de bouche pour un vin d’une quinzaine d’euros (30 à la carte des vins). Ses 12 années lui apportent une belle maturité mais il en a encore sous le pied. Très belle surprise et même un coup de cœur. J’ai beaucoup aimé. Plaisir pur 4,25 (à 15 euros je lui mettrais sans doute un 18 en plaisir rapporté au prix ; vu le 2001 à 13 euros sur le Web,).

Virginie de Valandraud 2010, Bordeaux blanc sec, Ets Thunevin : bu au restaurant ; très beau vin, assemblage de Sauvignon blanc et gris, et de Semillon. Le nez promet un beau moment que la bouche confirme. Fruit subtil, un peu citronné, Belle longueur. J’ai également beaucoup aimé, nouveau coup de coeur. Plaisir pur 17.

La Dilettante 2011, Vouvray sec, blanc, Pierre et Catherine Breton : ce Chenin donne un vin droit, minéral, délicat, acidité maitrisée. Un petit plaisir à réitérer pour une bouteille à 12 euros. Plaisir pur à 3,5, rapporté au prix 14,5

Avis de vin fort 2011, Clairet (Bourgueil), Pierre et Catherine Breton : un vin qui a bien tenu son rôle lors d’un petit repas alors que la température extérieure dépassait les 30 degrés. Je l’ai servi frais, mais pas trop car j’ai préféré ainsi. 10 euros. Agréable, Plaisir pur 3,25, rapporté au prix 14.

Château Pavie 1983, Saint-Emilion premier grand cru classé : très belle étiquette mais le vin est fatigué. Pas trop toutefois et cela reste classieux, agréable. L’étiquette nous influence car c’est un beau cadeau fait par notre hôte qui l’avait carafé quelques heures auparavant, peut-être une erreur.

 

 

 

Proposer un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.